Chapitre
Mercurian Rhapsody
4
 
4
 

Pas un flocon de neige

     Pas un flocon de neige

« Capitaine ? Et les autres aussi en fait ? On pourrait avoir un petit souci, vous pourriez venir jeter un œil en salle des communications ? Merci. » La voix de Selena venait de jeter un calme de mort dans les couloirs du vaisseau. Un silence restant physiquement un silence, celui-ci venait tout de même de changer du tout au tout : du repos serein, il venait de passer à la tension muette. Alexei fut le premier à sortir de sa cabine, tendu comme un élastique, pensant pour lui-même que la pause n'avait été que de courte durée – quelques heures tout au plus. Tous se rejoignirent dans l'étroite salle de com', où Selena attendait anxieusement, affairée aux ordinateurs.

Ce fut Edna qui brisa le silence : « C'est grave ?

- Ça pourrait l'être. Nos communications sont coupées. »

Nouveau silence.

« Est-ce l'émission ou la réception ? reprit Edna.

- Le deux, semblerait-il. Enfin, c'est le noir complet quoi.

- Des interférences, tu crois ?

- Non, j'aurais de la neige ou des grésillements, là juste rien… Et ça ne semble pas être informatique, tous les logiciels répondent correctement. On est juste aveugles. L'antenne ne donne rien.

- Je suis pas un pro, mais… Éteindre et rallumer, ça peut fonctionner dans ces cas-là ? » se risqua Luis. Regard goguenard de Selena.

« Évidemment, c'est même une des premières choses que j'ai faites. C'est vraiment comme si nous n'avions plus d'antenne… du tout. Le journal des entrées et sorties de com' n'annonce rien de particulier, juste… pouf, comme ça, plus rien.

- Et l'antenne, justement, elle n'a rien ? intervint Alexei, qui sentait la tension monter.

- Pas de rapport d'avarice de ce côté-là, mais ça me semble être l'hypothèse la plus probable.

     On pourrait envoyer un des drones de surveillance faire un tour dehors, histoire d'avoir un visuel. Un volontaire pour nous préparer ça ?

- Oh, jusqu'à preuve du contraire, c'est le capitaine qui a le dernier mot dans ce genre d'affaire, et on pourrait y réfléchir encore quelques secondes avant de balancer un drone dehors, tu ne penses pas ? Cap' ? »

La jeune femme fut surprise d'être prise à parti si vite, tandis qu'elle luttait pour ne pas laisser l'angoisse submerger les digues mentales que la réunion de ce matin avait construites. Elle regardait successivement Luis et Selena, balbutiante, lorsque la main d'Arnold se posa discrètement dans son dos. Vous êtes le capitaine, capitaine, dirait-il s'il n'avait pas eu la certitude que prononcer ces mots aurait mis en évidence la faiblesse de Shao. Elle le savait, et elle savait aussi qu'il avait raison. La décision lui incombait, et ce n'était franchement pas un problème difficile à résoudre. Elle prit une discrète inspiration avant de se lancer.

« Calmez-vous, Perez. Mademoiselle Highgarden a raison, c'est la solution la plus simple, pas la peine de vous mettre dans des états pareils. Je vous ferai un discours sur la place du capitaine et l'importance du rôle de chacun dans notre mission plus tard si vous cela vous tient à cœur, mais pour l'heure je souhaite que ce problème de communications soit réglé au plus vite pour rassurer l'ISS-2 quant à ce silence. » Elle se permit un trait d'humour pour faire baisser la tension qui s'installait entre les deux accusés au barreau. « Nous ne voudrions pas qu'ils nous enterrent si vite n'est-ce pas ? »

Léger rire de Luis qui regarda ses pieds un instant.

« Vous avez raison Cap'. Avec votre permission, j'irai moi-même préparer le drone pour sa petite sortie.

- Merci, Luis. Faites-vous aider par Arnold ou Alexei. Je reste ici avec les autres membres pour surveiller les écrans. Soyez vigilants. »

Luis s'inclina et partit en direction de la salle des rovers avec les deux hommes. Shao se laissa tomber dans un fauteuil et se massa les tempes. Discrètement, elle envoya un message à Luis via son bracelet de com' :

« Ceci est un test pour vérifier que la com' interne fonctionne toujours. Et également un remerciement. Mais ne créez pas de tensions inutiles, nous avons besoin de vous et de toute l'équipe pour rentrer saufs. Terminé. »

N'hésitez pas à laisser un commentaire...